print preview Retour Page d'accueil

«De retour en Chine»: récit du voyage de Walter Mengisen

Après avoir passé 6 mois en Chine il y a 5 ans et y être retourné à plusieurs reprises pour de plus brefs séjours, j'ai eu le plaisir d'accompagner début juillet 12 étudiants et 3 enseignants de la HEFSM à la Beijing Sport University (BSU). Le but de ce séjour était de vivre des échanges interculturels et d'élargir notre horizon académique.

14.08.2017 | Walter Mengisen

IMG_9053_web


La collaboration avec la Beijing Sport University a commencé en 2004 et s'est continuellement développée depuis. La BSU a des points communs avec la HEFSM: elle est la seule université dans le domaine du sport à être directement soutenue par l'Etat et exploite aussi un centre d'entraînement national. La comparaison s'arrête toutefois là, car elle abrite près de 15'000 jeunes chinois, triés sur le volet.

Développement économique
Le développement de cette université, mais aussi de la métropole de 20 millions d'habitants dans laquelle elle se trouve, est impressionnant et laisse songeur. Si l'importance économique croissante de cette grande nation inquiète parfois les Occidentaux, on peut aussi constater des effets inverses sur place. L'identité urbanistique chinoise tend à disparaître, et les centres commerciaux ressemblent de plus en plus à ceux qui se trouvent dans le reste du monde. L'uniformisation induite par la mondialisation est particulièrement présente, y compris sur les affiches publicitaires, où apparaissent des visages occidentaux. C'est un paradoxe: à l'époque de l'individualisation extrême, les cultures se ressemblent de plus en plus.

Particularités chinoises
Nos étudiants ont tout de même vécu des expériences typiquement chinoises, comment des cours de taiji et de wushu (art martial chinois enseigné de manière très traditionnelle) ou d'acupuncture. Par contre, ils ont rapidement atteint leurs limites dans l'apprentissage de la langue chinoise. Enfin, ils ont pu déguster l'excellente cuisine chinoise, servie de manière toujours très copieuse, et découvrir le sens de l'hospitalité très marqué des Chinois. 

Jeux olympiques d'hiver 2022 à Pékin
Les Jeux olympiques d'hiver 2022 qui se tiendront à Pékin constituent l'un des thèmes phares dans le domaine du sport en Chine. Organiser des Jeux d'hiver à Pékin peut nous paraître un peu exotique, mais cela ne l'est pas du tout en Chine: Si le pays accueille les Jeux olympiques, la ville hôte ne peut être que Pékin. Plus au nord, la ville de Harbin, connue pour son festival de glace et qui a déjà organisé l'universiade d'hiver, aurait pu faire l'affaire. Mais selon la conception politique des Chinois, les Jeux olympiques doivent être organisés dans la capitale. Les sports de glace auront lieu à Pékin, les compétitions alpines et nordiques à une heure et demie de là. L'éloignement était le même pour Turin, Vancouver ou Sotchi. Le fait qu'il n'existe à ce jour que peu d'infrastructures de sports d'hiver n'est pas du tout préoccupant. Le comité d'organisation chinois fera en sorte que tout soit prêt! Pour rester politiquement correct, disons que les procédures d'autorisation en Chine sont légèrement différentes de ce que nous connaissons en Suisse…

A l'heure actuelle, les experts des disciplines hivernales sont très demandés en Chine. Les Suisses sont donc très populaires là-bas, car les sport d'hiver ne font pas vraiment partie de la tradition chinoise, à part dans quelques rares régions. La Chine achète donc les connaissances et l'expertise qui lui manquent à l'étranger. Cela n'est pas dénué d'intérêt pour nos étudiants, car ils pourront trouver là-bas des champs d'activité potentiels. Une nouvelle patinoire, qui servira de centre de formation et d'entraînement, est en cours de construction sur le campus de l'université. La Chine ne compte actuellement que 14 équipes de hockey sur glace professionnelles, dont trois qui évoluent dans la ligue russe, la KHL. De gros efforts sont fournis dans le domaine de la relève pour développer et améliorer ce sport. Etant donné que la plupart des Chinois adorent le sport, actuellement avant tout le football, il se pourrait bien que nous soyons surpris par le développement du hockey sur glace chinois dans quelques années. A travers les Jeux olympiques, les autorités sportives chinoises entendent convertir 300 millions de Chinois (je n'exagère pas) aux sports d'hiver, ce qui correspond au quart de la population. Cela ouvrira un marché qui n'existe nulle part ailleurs.

Visite chinoise en août
Une délégation de la BSU regroupant 16 étudiants est venue nous rendre visite début août. Les étudiants se réjouissaient d'une chose en particulier: au Bellavista, ils partageaient des chambres doubles. Au BSU, les étudiants de la filière bachelor sont six dans la même chambre.

Images: mis à la disposition